Le Pavillon normand

Réhabilitation du Pavillon normand

Des travaux pour améliorer l’accueil et préserver le patrimoine de la Roseraie

Vues anciennes du Pavillon normand

Vues anciennes du Pavillon normand.

Dès la fin du XXème siècle, le Pavillon normand abrite d’abord le cabinet de travail de Jules Gravereaux puis son "musée de la rose" : y sont réunies près de 11 000 pièces de collection du monde entier (porcelaines, soieries, peintures, ouvrages…). Par la suite, le bâtiment est utilisé pour recevoir le public : une partie permet de présenter des expositions temporaires tandis que l’autre abrite une buvette.

C’est dans un souci d’amélioration de l’accueil et de préservation du patrimoine que le département du Val-de-Marne a décidé de réhabiliter le Pavillon normand. Les deux espaces existants doivent être réunis pour ne former plus qu’un lieu de vie et de réception. La qualité de l’offre de restauration mise à disposition des visiteurs du monde entier sera ainsi supérieure.

 

Fin août 2009, afin d’être réhabilité, le Pavillon est fermé au public. Les études qui ont précédé les travaux ont révélé de graves désordres dans la toiture. La charpente d’origine s’était déformée avec le temps et la couverture souffrait de la porosité des tuiles. C’est la raison pour laquelle les travaux ont pris une toute autre ampleur que celle prévue initialement.

 

Les travaux ont été financés par le Conseil général du Val-de-Marne avec l’aide de ces mécènes. Grâce au soutien de la Fondation Total, la Fondation du Patrimoine a apporté un soutien conséquent aux projets de restauration du Dôme et du Pavillon.

 

La Roseraie étant inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, le projet de restauration a été soumis à l’Architecte des Bâtiments de France. Avec son accord, le chantier a pu démarrer au printemps 2010.

Les travaux se sont déroulés en 2 phases :

  • 2010 : le bâtiment a été mis hors d’eau grâce au remplacement partiel de la charpente et au changement complet de la couverture.
  • 2011 : la restructuration des espaces intérieurs et la mise aux normes des réseaux d’évacuation des eaux usées et des eaux grasses ont été réalisées en intégrant les éléments d’isolation liés à la réglementation thermique RT2012. Enfin, une attention particulière a été portée à l’accessibilité de l’établissement aux personnes à mobilité réduite (Engagement n°77/126 du Conseil général du Val-de-Marne).

 

Les travaux doivent prendre fin en juin 2011 pour permettre au public de profiter du nouvel aménagement pendant la période optimale de floraison du jardin…

* * * 

Mécènes de la Roseraie

Ce projet est soutenu par :

> la Fondation du Patrimoine et la Fondation Total