Le printemps

Au printemps, l’éveil de la végétation

Encore beaucoup de travail avant l’arrivée des visiteurs

Taille du buis

Taille du buis.

Le bêchage des plates-bandes

Opération au cours de laquelle sont effectués les amendements (apports d’engrais sous forme organique « fumier » ou minérale). Les bêchages représente 60 % du temps de travail du mois d’avril.

Les traitements et arrosages (suite aux plantations notamment)

En raison de l’exiguïté de la Roseraie, de la densité et de la monospécificité des plantations de rosiers, et afin de maintenir les collections de ces végétaux dans un bon état de salubrité, des traitements préventifs sont réalisés tous les 10 jours environ en saison. Ces traitements ont lieu entre 6 h et 12 h, avant les chaleurs de l’après-midi, sur deux journées. Ils visent surtout les maladies cryptogamiques (champignons) telles que rouille, oïdium (blanc), marsonia (taches noires) ; les problèmes d’insectes et d’acariens se révélant moins aigus.

Ces traitements sont spécifiques à la Roseraie ; dans les autres parcs départementaux, ils ne sont réalisés qu’après un diagnostic précis de la maladie ou du ravageur et de l’intensité de l’attaque.

L’entretien des pelouses

Réfections, traitements sélectifs, découpes, scarification, aération.

 

Les dernières « retouches » avant ouverture

La date d’ouverture approche et il faut aussi ratisser les allées, nettoyer le bassin, tailler des buis (il y en a près de 5 km à la Roseraie !), sortir le mobilier.