L’hiver

L’hiver, une longue préparation

Durant les mois froids, les végétaux sont en « léthargie », c’est-à-dire en repos végétatif, les réserves vitales se trouvant à cette époque au niveau du système racinaire. C’est donc le moment privilégié pour les travaux d’entretien du sol, du « support ».

Terrassements

Remplacement de la terre des plates-bandes.

Les plantations

2500 à 3000 pieds sur 35000 existants sont plantés chaque hiver en renouvellement de pieds anciens (changement de terre des plates bandes, introduction de variétés modernes, modifications dans la composition de massifs.

La taille des rosiers grimpants

Dès que le temps se radoucit, cette activité peut représenter jusqu’à 50 %, voire plus, du temps total de travail mensuel.

Les travaux de terrassement

Ils ne concernent que de petits massifs, les travaux importants sur grands massifs étant eux, confiés à une entreprise privée.

 

Les changements de terre sont imposés par l’auto-intoxication du sol par une toxine secrétée au niveau des racines de rosiers (acide cyanhydrique). Problème particulièrement crucial dans le cas d’une monoculture menée depuis près d’un siècle, comme c’est le cas à la Roseraie.